• Il y a Cent Ans " Le Chemin des Dames " !

    Il y a Cent Ans " Le Chemin des Dames " !

    Bonjour à toutes et à tous,

     

    C’est aujourd'hui  le centième anniversaire de la terrible bataille  du « chemin des dames ». Celle-ci qui fut un véritable carnage, a été longtemps rayée des commémorations de la première guerre mondiale ( aucun président de la république, ne s’y était encore rendu). La situation internationale à ce jour des plus inquiétantes m’a inspiré ces quelques alexandrins. Je vous en souhaite bonne lecture. Merci.

     

    Henri.

     

    Il y a cent ans «  Le chemin des dames » !

     

     

    Episode de la guerre, presque oublié,

    La vérité que l’on a voulu maquiller.

    Cent quatre vingt sep mille morts coté Français,

    Personne n’a jamais voulu crever l’abcès.

    Cent soixante trois mille pour les Allemands,

    Mais pour en arriver a quoi finalement ?

    Cent ans après, aucune commémoration,

    Personne pour en faire la dénonciation.

    Des Français refusant le combat, fusillés,

    Devant leurs compagnons les yeux écarquillés.

    Les généraux qui en étaient responsables,

    Ne furent pas, eux jugés comme incapables.

    C’est seulement il y vingt ans que « les mutins »,

    Virent les députés rectifier leur destin.

    La République reconnaissait leu action,

    Et l’injustice de ce que fut la sanction.

    Ainsi il aura fallu attendre cent ans,

    Pour éclairer tous nos souvenirs défaillants.

    Alors qu’autour de nous les menaces grondent,

    Souhaitons que partout cesse enfin la fronde.

    Car tous les pays ont besoin de vivre en paix,

    Et certains dirigeants, me laissent circonspect.

    Espérons que tout cela pourra s’arranger,

    Afin de la guerre, écarter le danger.

     

    Henri LANDA (16 Avril 2017).

     

     

    « 32 eme Atelier d'Ecriture pour "Ghislaine" !" La Fin " ! (Jeudi en Poésie des" Croqueurs de Mots" ) ! »

  • Commentaires

    10
    Vendredi 21 Avril à 14:24

    Mes deux grands pères y étaient également , ils en étaient revenus mais l'un comme l'autre n'ont jamais trop voulu parler de cette époque; L'horreur absolu et des vies sacrifiées de part et d'autres pour qui , pour quoi? Si nous pouvions au moins tirer quelques enseignements du passé! Un bel hommage Henry. Bisous. Chloé

    9
    Mardi 18 Avril à 18:15

    Une pensée pour mon grand-père paternel qui y était !

    Oui, la situation actuelle fait peur, d'autant que le monde est gouverné aujourd'hui encore par des incapables.

    Bien amicalement.

    8
    Mardi 18 Avril à 14:53

    Coucou Henri

    Bel hommage à ses hommes courageux.

    Pour une guerre absurde et sans limite dans la cruauté

    on leurs doit énormément

    notre Liberté...

    bisous l'ami

    7
    Mardi 18 Avril à 14:01

    Bonjour Cher Henri

    Je pense que nous ne devons pas oublier cet épisode de notre histoire où tant de vies ont été sacrifiées.

    Tu as abordé cela avec beaucoup de sensibilité et c'est un superbe hommage que tu as rendu ici !

    Hélas, les menaces planent encore sur notre monde !

    Je te remercie pour ta gentille visite en mon absence.

    J'espère que tu as passé un beau week-end pascal auprès des tiens ?

    Je te souhaite une belle suite de ta semaine

    et je t'embrasse bien amicalement

    Paula

    6
    Mardi 18 Avril à 11:34

    Terrible page d' histoire qui a emporté des visages, des êtres infortunés, des sentiments, des passions... Tu la contes si bien en poésie, avec l'énergie poignante de ta plume. Une commémoration pleine d'émotion cher Henri, merci à toi pour tes partages poétiques toujours si réussis, je te souhaite une belle journée, gros bisous

    Cendrine

    5
    Lundi 17 Avril à 20:28

    Merci Henri d'aborder un sujet aussi sensible, le plus important étant que personne n'oublie!

    4
    Lundi 17 Avril à 16:52

    Les risques de guerre n'ont jamais été aussi présents qu'en ce moment

    et les soldats qu'on a envoyé au casse pipe au chemin des Dames

    méritent que leur souvenir soit honoré ,  Hollande en se rendant sur place a fait acte d'un certain courage que n'avaient pas eu ses prédécesseurs

    La chanson de Craone, que les officiers tentaient d'interdire donne bien la tonalité , ici, la dernière partie du refrain :

    "C'est a Craone,sur le plateau,

    qu'on va laisser sa peau,

    car nous sommes tous condamnés,

    nous sommes les sacrifiés

    Bonne soirée

     

    3
    Lundi 17 Avril à 14:58

    Bonjour Henri

    Il y a ceux qui vivent l'histoire à en mourir et ceux qui l'écrivent

    Gouvernés par des êtres humains les peuples ne sont pas toujours à même de juger des capacités chacun tirant à hue et à dia ...

    Quand sera-t-il de dimanche prochain !!! et du suivant

    Personne de rassembleur ou si peu

    Bon lundi pascal

    Bises amicales

    2
    Dimanche 16 Avril à 22:51

    Un enfer pour tous ces hommes, sacrifiés.

    Bises bien amicales et bonne fêtes de Pâques.

    1
    Dimanche 16 Avril à 19:48

    Dommage voir lamentable d'attendre tant d'années !

    Ne pas oublier ces hommes envoyés dans cet enfer !

    Comme beaucoup je souhaite que l'Homme quelque

    soit sa religion, sa couleur...

    Mais quand j'entends ce qu'il s'est passé hier en Syrie,

    je reste désespérée ...

    Bonne soirée à toi

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :