• Abd el Kader "Meilleur Ennemi de la France"

    Bonjour à toutes et à tous,

    Il y a cent ans le 26 Mai, Abd el Kader, qui avait été surnommé "le meilleur ennemi de la France" mourrait en exil. Figure un peu oubliée, mais qui peut expliquer les relations "Franco-Algériennes". j'ai eu envie de traiter ce sujet en quelques alexandrins. je vous en souhaite bonne lecture. Merci.

    Henri.

     

     

    Abd el Kader «  Meilleur ennemi de la France » !

     

    Il est mort le vingt six Mai, il y a cent ans,

    Mais sa vie  apprise à l’école étant enfant,

    C’est celle de notre histoire  avec l’Algérie. 

    Abd el Kader,  grand chef très aguerri,

    Lança la lutte contre l’armée Française,

    Déclaration qui suscita un malaise.

    C’était nous les Français,  l’ennemi  assaillant.

    L’état major supposait « Kader »,  défaillant,

    Mais ce fût une guerre longue et brutale.

    Entre les deux nations, un vrai combat frontal.

    Héros déjà promoteur d’Islam libéral,

    Ce fût toujours avec lui, un combat loyal.

    Mille huit cent soixante onze, L’apaisement,

    Le pays devient « colonie de repeuplement.

    Harcelé il fuit  se réfugier puis se rends,

    Et se lance dans un défi très différent.

    Il a quarante ans, et  devenu prophète,

    Dégage des qualités morales très nettes.

    Cité comme « noble ennemi de la France »,

    Devenu de l’Islam, une référence.

    Une tranche d’histoire qui  fait réfléchir,

    Pour ces deux pays voisins, à leur avenir.

    Qu’enfin soit oublié de  ce très vieux  racisme,

    Et nous pourront retrouver notre optimisme.

     

    Henri LANDA (26 Mai 2017).

     


    7 commentaires
  • Pour les Amis et Amies, Quelques Alexanrins !

    Bonjour à toutes et à tous,

    Ce billet fera suite à mon petit mot d'hier. Afin de vous remercier j'ai tenu à vous écrire par ces quelques alexandrins en souhaitant qu'ils vous plairont, je les ai écrit pour vous. Bonne lecture. Merci.

    Henri. 

     

    Pour les Amis quelques Alexandrins !

     

     

     Pour tous ceux qui me lisent régulièrement,

     Je vous en remercie vraiment sincèrement.

     Or,  aujourd’hui, aucun sujet particulier,

     Mais très  simplement, un  besoin tout singulier,

     D’expliquer mon amour pour les alexandrins.

     Que j’essaie toujours de manier avec entrain,

     Pourquoi j’ai choisi ce type d’écriture ?

     J’aime cette forme de littérature.

     Ce n’est évidemment  pas par facilité,

     Car elle comporte bien des difficultés.

     L’obligation de vers toujours de douze pieds,

     Puis laisser courir le stylo, sur le papier,

     Et  trouver des rimes, si possible riches,

     Mais voilà qui  ne supportent pas la triche.

     C’est de plus un bon exercice cérébral,

     Qui bien réussi, vous conforte le moral.

     Si la lecture rappelle un son musical,

     Alors on a gagné et c’est le principal.

     Ces quelques vers,  j’espère vous feront plaisir,

     En les écrivant, c’était pour moi mon désir.

     Alors pour toutes et tous, bonne réception.

     Que la lecture ne soit pas la déception.

     

     

     Henri LANDA. (24 Mai 2017).

     

     

     


    14 commentaires